© 2023 by The Animal Clinic. Proudly created with Wix.com

Un lapin, çà se vaccine?

February 4, 2017

Pourquoi vacciner ?

 

La vaccination est possible pour prévenir 2 maladies chez le lapin : la myxomatose et la maladie hémorragique du lapin (RHD).

  • Elle n'est pas obligatoire mais est conseillée car ces deux maladies sont mortelles et incurables, et peuvent être transmises par des insectes volants. Il est possible que votre lapin d'appartement soit contaminé par la myxomatose à l'occasion d'une piqûre s'il n'est pas vacciné. La maladie hémorragique est le plus souvent transmise par un contact direct avec un lapin, ses selles ou ses urines, mais une contamination indirecte via le foin est possible, des légumes ou un insecte comme une mouche transportant le virus. La présence à proximité de votre habitat d'un élevage de lapin de chair est un risque supplémentaire, il sera alors particulièrement important de faire vacciner votre lapin. En résumé, il est possible de contracter ces virus lors de promenades à l'extérieur, en mangeant du foin ou des légumes, en vivant avec des chiens ou des chats porteurs de puces, par une piqûre de moustique rentré dans votre appartement (en particulier si vous vivez dans une zone humide).... La vaccination est donc conseillée chez tous les lapins.

  • Le vaccin permet de provoquer une réponse immunitaire contre une version synthétique ou affaiblie du virus et d'instaurer une mémoire immunitaire pour votre lapin. Ainsi, en cas de rencontre avec le virus de la myxomatose ou du RHD, cela lui permet une défense plus efficace. La protection n'est jamais de 100%, mais les lapins qui contractent la maladie malgré le vaccin expriment des symptômes largement atténués par rapport aux lapins non vaccinés.

La vaccination Myxo RHD

 

La myxomatose est un virus de la famille des Poxvirus, originaire d'Amérique du Sud qui a souvent été introduit par l'Homme pour lutter contre la prolifération des lapins. Elle provoque des formes graves chez les lapins européens qui présentent des nodules cutanés multiples (petites tumeurs bénignes), un gonflement péri-oculaire (paupières gonflées) et de la zone génitale. Elle se complique souvent en pneumonie du fait d'une immunosuppression, qui provoque le décès de l'animal. Elle est principalement transmise par les puces et les moustiques qui ingèrent le virus en piquant des animaux infectés. Dans certains cas, il est possible d'observer une transmission par le contact direct avec un animal contaminé ou avec des objets contaminés.

 

La maladie hémorragique du lapin (Rabbit Hemorragic Disease) est un calicivirus. Elle provoque le plus souvent des morts subites et c'est malheureusement lors de l'autopsie que la maladie est diagnostiquée par la présence d'une hépatite nécrosante, et d'un aspect hémorragique des reins, du foie, des poumons, de la rate... Parfois elle peut prendre l'aspect d'un ictère (jaunisse) provoquée par l'insuffisance hépatique. Sa transmission se fait le plus souvent par contact direct avec un lapin contaminé. Ce virus étant résistant jusqu'à 4 mois dans l'environnement, cela explique le risque de transmission indirecte via les crottes, urines, ou autres sécrétions (sur la litière, le foin, les légumes, les mouches). 

 

Plusieurs vaccins sont disponibles sur le marché, avec des efficacités et des protocoles de vaccination variables.

 

 

Depuis les années 2010, des cas de maladie hémorragique ont été diagnostiqués chez des lapins vaccinés. Cela a mené à la découverte d'un nouveau variant du virus, avec un vaccin qui protège contre ce nouveau variant viral.

 

 

N'hésitez pas à nous demander conseil sur la vaccination de votre lapin.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Les nouvelles recommandations en terme de vaccination pour les chiens et les chats

November 20, 2018

1/10
Please reload

Posts Récents